ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 24/2 - 2010  - pp.129-130
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ
Ce numéro propose un bref panorama de la recherche francophone en intelligence artificielle avec les travaux des jeunes chercheurs, qui en sont des acteurs essentiels. Il rassemble en effet des articles écrits par des jeunes chercheurs, doctorants ou titulaires d’un doctorat depuis moins d’un an. Les Rencontres des Jeunes Chercheurs en Intelligence Artificielle (RJCIA), associées à la plate-forme AFIA, sont, depuis 1992, l’occasion pour les chercheurs en début de carrière de se rencontrer et de présenter leurs travaux, tout en se formant à la rédaction et la révision d’un article. La publication dans la Revue d’intelligence artificielle de quelques contributions étendues des rencontres 2009 soutient ce triple objectif de panorama, d’échange et de formation. Sur 21 soumissions aux Rencontres RJCIA 2009, qui se sont déroulées à Hammamet, Tunisie, le comité de programme a retenu 16 articles pour présentation. Sur la base des évaluations des rapporteurs et des présentations orales lors de ces rencontres, les meilleures contributions ont été sélectionnées pour acceptation éventuelle dans RIA. Après une nouvelle phase d’évaluation par des rapporteurs, 4 articles ont finalement été acceptés pour parution dans ce numéro. Le premier article, Résolution exacte et approchée de problèmes de décision markoviens formulés en logique propositionnelle, de Boris Lesner et Bruno Zanuttini, s’intéresse à la résolution de processus de décision markoviens factorisés. Il décrit une formulation de ces problèmes en logique propositionnelle, et propose un algorithme de résolution basé sur Value Iteration dont la complexité est analysée. Afin de réduire celle-ci, les auteurs proposent ensuite plusieurs méthodes pour dériver des PDM plus simples à calculer fournissant des minorants ou majorants de la fonction de valeur optimale du problème initial. La version courte de cet article, soumise aux RJCIA, a obtenu le prix du meilleur papier des Rencontres RJCIA 2009. L’article suivant, Apprentissage par renforcement d’actes de communication dans un système multi-agent, se fonde aussi sur des processus décisionnels de Markov, plus spécifiquement sur le Q-Learning, dans le contexte des actes de communications dans un système multi-agent. Dans cet article, Shirley Hoet et Nicolas Sabouret présentent un algorithme d’apprentissage et d’utilisation d’actes de langages pour permettre la collaboration entre agents, utilisant l’introspection des agents et une extension du Q-Learning combinée à l’utilisation d’une mémoire des actions et interactions des agents. Cet algorithme est ensuite validé expérimentalement à l’aide de deux exemples-jouets illustrant ses propriétés. L’article de Xavier Le Guillou, Marie-Odile Cordier, Sophie Robin et Laurence Rozé, intitulé Surveillance de compositions de web services, s’intéresse au domaine de recherche actif et connexe au système multi-agent qu’est l’informatique orientée service. Plus particulièrement, les auteurs traitent du diagnostic à base de modèles à partir de chroniques dans le contexte distribué des web services. Le diagnostic est réalisé grâce à la mise en interaction d’un diagnostiqueur global et de plusieurs diagnostiqueurs locaux. Deux approches sont détaillées, selon que le modèle des interactions entre web service est disponible a priori, ou qu’il doit être construit dynamiquement. Enfin, dans leur article Modélisation et évaluation de l’interaction dans les systèmes multimodaux, Émile Verdurand, Gilles Coppin, Franck Poirier et Olivier Grisvard nous présentent une approche prédictive pour la conception de systèmes interactifs multimodaux. Cette démarche s’appuie sur une décomposition fine des modalités d’interactions couplée à un ensemble de mesures pour évaluer l’adéquation entre les éléments impliqués dans une interaction. Cette approche, prenant en compte différents niveaux d’abstraction, unifie et intègre différents travaux de conception et d’ergonomie. Elle est illustrée à travers l’exemple d’une application de patrouille maritime.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (71 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier