ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 25/4 - 2011  - pp.443-444
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Depuis les premiers systèmes experts pour le diagnostic médical comme Mycin, il y a plus de trente ans, la médecine, et dans une plus large mesure la santé, ont bénéficié de bon nombre d’avancées tant théoriques que technologiques de l’intelligence artificielle. L’objet de ce numéro spécial consacré à la santé vise à proposer un panorama de la recherche francophone actuelle en matière d’intelligence artificielle appliquée à la santé en abordant les thèmes de l’acquisition et gestion des connaissances, l’évolution des connaissances, la représentation des connaissances et le raisonnement, la cohérence et validation des connaissances, les systèmes d’aide à la décision, la fouille de données et la fouille de textes, etc. Nous avons reçu, suite à l’appel à contributions, une vingtaine d’articles de thématiques très éloignées les unes des autres, allant de l’imagerie médicale aux applications robotiques en passant par les environnements informatiques pour l’apprentissage humain. Un choix difficile pour la sélection des contributions les plus abouties et ne nécessitant pas – ou très peu – de modifications a dû être fait et 5 articles, représentant chacun une thématique particulière, mais de contenus assez homogènes ont été retenus. Nous avons choisi d’ouvrir ce numéro avec un article original de par son style et sa forme et à teneur plus théorique que les autres contributions. Il traite de l’ingénierie des connaissances et particulièrement des difficultés dans la construction ontologies ou de systèmes à base de connaissances en médecine. Declerck et Charlet dans Intelligence artificielle, ontologies et connaissances en médecine. Les limites de la mécanisation de la pensée, reviennent sur les définitions des ontologies et des systèmes à base de connaissances et de leur utilisation en médecine. Ils reprennent les critiques du philosophe Dreyfus vis-à-vis de l’intelligence artificielle en tant que projet de mécanisation de la pensée et montrent par ce biais que la plupart des difficultés aujourd’hui rencontrées par l’ingénierie des connaissances dans le domaine de la santé – notamment la formalisation des connaissances médicales – sont inhérentes à la nature même de l’intelligence artificielle. Du point de vue applicatif, mais toujours dans le domaine des ontologies et des systèmes à base de connaissances, l’article de Noussa Yao et al., Évaluer la conformité des prescriptions médicamenteuses aux recommandations de pratique thérapeutique : utilisation d’un raisonnement ontologique en OWL2, propose une méthode de vérification de la conformité de prescriptions à une recommandation de pratique clinique pour une maladie chronique comme l’hypertension artérielle. La méthode est outillée grâce à une ontologie formelle des médicaments – créée à partir d’une ressource terminologique existante.



AUTEUR(S)
Lina SOUALMIA

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (72 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier