ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 25/4 - 2011  - pp.445-472  - doi:10.3166/ria.25.445-472
TITRE
Intelligence artificielle, ontologies et connaissances en médecine Les limites de la mécanisation de la pensée

TITLE
Artificial intelligence, ontologies and knowledge in medicine. Limits of thought mechanization

RÉSUMÉ
Cet article de tonalité théorique vise à dresser un état des lieux des dernières avancées en ingénierie des connaissances médicales dans le domaine spécifique de la conception d’ontologies et systèmes à base de connaissances. Reprenant des débats ayant animé le paysage de l’intelligence artificielle (IA) à partir des années 1960, sous l’impulsion des travaux de H. L. Dreyfus, il vise notamment à montrer que la plupart des difficultés aujourd’hui rencontrées par l’ingénierie des connaissances dans le domaine de la santé sont inhérentes à la nature même de l’IA, en tant que projet de mécanisation de l’activité cognitive. Et il promeut à ce titre l’idée que seule une juste compréhension de ce que les machines ne peuvent faire, étant donné leur caractère machinique même, et qui reste, malgré sa finitude cognitive, une propriété exclusive de l’humain, pourra offrir d’équilibrer la balance entre les tâches allouables aux machines et celles laissées à la charge de ce dernier.


ABSTRACT
This theoretical article aims to draw up an inventory of the latest advances in medical knowledge engineering in the specific area of ontologies and knowledge based systems design. Echoing the debates that animated the landscape of Artificial Intelligence (AI) from the 1970s under the impetus of Dreyfus HL, it aims to show that most of the difficulties currently faced by medical knowledge engineering are inherent in the nature of AI, whose project is the mechanization of cognitive activity. As such it promotes the idea that only a fair understanding of what machines can do, given their machinic character itself, and remains, despite its cognitive finitude, a property of human being, may offer to balancing the scales between tasks that can be allocated to machines and those that have to be left in charge of humans.


AUTEUR(S)
Gunnar DECLERCK, Jean CHARLET

MOTS-CLÉS
épistémologie de l’intelligence artificielle, ontologies, systèmes à base de connaissances, raisonnement médical, formalisation des connaissances.

KEYWORDS
epistemology of artificial intelligence, ontologies, knowledge-based systems, medical reasoning, knowledge formalization.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (248 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier