ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 25/5 - 2011  - pp.587-590
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Les systèmes multi-agents connus généralement comme des systèmes où plusieurs agents interagissent ensemble pour résoudre un problème et/ou modéliser un phénomène et l’observer, jouent un rôle de plus en plus essentiel dans le domaine des sciences informatiques. En effet, ils constituent un bon paradigme pour la modélisation de systèmes complexes : hétérogènes, décentralisés, dynamiques, évolutifs et multi-échelles. Les systèmes multi-agents atteignent aujourd’hui un degré de maturité qui leur permet de se déployer réellement dans la société au travers d’applications variées. Leurs applications s’inscrivent dans des domaines divers tels que l’économie, la bioinformatique, le transport, la supervision de systèmes, le web, etc. L’application des SMA dans de tels environnements complexes soulève de nombreux problèmes et fait l’objet de recherches actives. Leur diffusion dans l’industrie et la société mérite toute l’attention des chercheurs du domaine car elle pose les problèmes : – de leur acceptabilité par les utilisateurs (dialogue et délégation de responsabilité) et par les concepteurs (accessibilité des méthodes aux industriels) ; – de la confiance que l’humain peut leur accorder, souvent liée à la fiabilité et à la sécurité de leur fonctionnement ; – du rôle qu’ils peuvent jouer dans une société intégrée de l’information en réseau (assistance, confidentialité). Les contributions dans le domaine des systèmes multi-agents ne se limitent donc pas à l’aspect applicatif, elles concernent également les aspects théoriques relatifs à la modélisation même des systèmes multi-agents pour les rendre plus expressifs et plus performants. Elles s’intéressent à l’amélioration des techniques de communication, à la recherche de nouvelles architectures pour les agents en intégrant de nouvelles caractéristiques telles que, notamment, l’apprentissage et la mobilité. Elles s’intéressent aussi à l’aspect génie logiciel des systèmes multi-agents. Ceci dénote le grand intérêt porté aux systèmes multi-agents et appuie l’objectif que se sont fixé les chercheurs dans ce domaine qui est de construire des systèmes multiagents fiables permettant de modéliser des systèmes complexes mais se basant également sur des fondements théoriques solides. Ce numéro spécial de la Revue d’Intelligence Artificielle présente une sélection des meilleurs papiers des journées francophones des systèmes multi-agents (JFSMA 2010), qui se sont tenues à Mahdia en Tunisie, et qui proposaient de faire le point sur les travaux de cette communauté et comment ils contribuent à ce que les systèmes multi-agents relèvent les défis sociétaux.



AUTEUR(S)
Michel OCCELLO, Lilia REJEB

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (82 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier