ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 26/4 - 2012  - pp.347-350
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

L’intérêt de la visualisation pour l’extraction de connaissances n’est plus à démontrer, et de nombreuses méthodes ont déjà été proposées. Des progrès sont néanmoins toujours possibles et nécessaires pour générer des visualisations interactives et adaptées aux besoins des utilisateurs. La question de l’évaluation des représentations générées et plus globalement des méthodes utilisées est également toujours d’actualité. Le problème de l’évaluation est plus complexe dans le cas des méthodes interactives que dans le cas des méthodes automatiques de fouille de données. En effet, en plus de la disponibilité des ensembles de données et de leurs tailles, se pose le problème de la reproduction à l’identique des expérimentations : quel public et quelles expérimentations choisir pour qu’une méthode soit validée ? L’atelier Extraction et Visualisation des Connaissances, associé à la conférence EGC (Extraction et Gestion des Connaissances), est, depuis 2003, un lieu d’échange pour les chercheurs francophones de ce domaine. Ce numéro spécial rassemble les versions étendues et actualisées des meilleurs papiers présentés au cours des éditions 2009 à 2011 de l’atelier Visualisation et Extraction des Connaissances d’EGC. Les progrès réalisés par les outils de visualisation permettent à présent d’envisager leur utilisation pour observer de gros volumes de données, et les grands réseaux qui nous entourent sont pour cela des candidats très intéressants. Pour favoriser le passage à l’échelle, il est néanmoins nécessaire d’exploiter les propriétés de ces grands graphes, et en particulier leur haute densité locale, qui se traduit par l’existence d’une structure en communautés. Trois articles de ce numéro sont consacrés à la visualisation de communautés, reposant sur différents modes de construction de ces communautés (sur des critères purement topologiques, topologiques et structurels, conceptuels). Le quatrième papier est également dédié à la visualisation de grands réseaux, appliquée à la sécurité, puisqu’il s’agit de détecter visuellement des événements anormaux dans la topologie d’un sous-ensemble de l’Internet. Comme nous l’avons mentionné en introduction, la création et l’évaluation d’applications visuelles interactives est toujours un défi, auquel est consacré le dernier article de ce numéro.



AUTEUR(S)
Bénédicte LE GRAND, François POULET

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (24 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier