ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 28/1 - 2014  - pp.7-8
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

L’informatique affective regroupe l’ensemble des travaux en sciences de l’information (intelligence artificielle, robotique interactive, interaction homme-machine) et en sciences humaines et sociales qui s’intéressent à la reconnaissance automatique, à la synthèse et à la modélisation informatique des phénomènes affectifs (émotions, personnalité, relations sociales...). On y retrouve des problématiques de recherche fondamentales et appliquées. Les recherches dans ce domaine sont structurées selon 4 axes scientifiques : – les modèles psychologiques et modèles computationnels pour l’interaction affective ; – les signaux affectifs, c’est-à-dire la détection et la synthèse de comportements affectifs, l’annotation et la représentation à partir de texte, de son et d’image ; – les études utilisateurs, l’ergonomie et l’évaluation des systèmes affectifs ; – les compagnons artificiels, c’est-à-dire les agents conversationnels animés et les robots compagnons. La communauté scientifique qui s’intéresse à ces problématiques en France est structurée par le groupe de travail ACAI (affects, compagnons artificiels et interactions) qui regroupe aujourd’hui près de 120 chercheurs. Ses travaux se situent à la rencontre de 4 domaines scientifiques : les agents virtuels, les agents conversationnels, l’intelligence artificielle et la robotique interactive. Le workshop WACAI est la conférence de la communauté française ACAI. Il s’inscrit dans la continuité workshop ACA, organisé à Grenoble en 2005, à Toulouse en 2006, à Paris en 2008 et à Lille en 2010. L’édition 2012 s’est déroulée du 15 au 16 novembre à Grenoble. Cinq des articles présentés lors du workshop ont été sélectionnés et étendus pour faire l’objet de ce numéro spécial de la Revue d’intelligence artificielle. Le premier article (Sansonnet) présente un modèle d’agent animé (ACA) pour la publication sur le web d’une tendance, c’est-à-dire une donnée numérique historisée. Afin d’améliorer l’acceptabilité (i.e. l’ergonomie) et le pouvoir persuasif de cet ACA, le modèle s’appuie sur deux notions novatrices : la personnalisation du topique (l’information est incarnée par un artefact technologique) et une réaction relationnelle (la rhétorique de l’ACA dépend de la relation de dominance et de familiarité entre l’agent et l’utilisateur). Le deuxième article (Adam et Longin) propose un modèle formel, basé sur la logique modale, d’évaluation cognitive de l’émotion de honte. Il présente un modèle de raisonnement sur les états mentaux des autres agents fondé sur la manière dont ceux-ci considèrent l’agent, sur les torts qu’il a pu causer et sur les valeurs morales qu’il partage avec eux.



AUTEUR(S)
Maxime MORGE, Alexandre PAUCHET, Nicolas SABOURET

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (74 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier