ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Éthique et Intelligence Artificielle
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 28/2-3 - 2014  - pp.375-396  - doi:10.3166/ria.28.375-396
TITRE
Connaissances et raisonnement sur les traces d’interaction

TITLE
Knowledge and reasonning about interaction traces

RÉSUMÉ
Nous nous intéressons à la problématique de l’ingénierie de la dynamique des connaissances dans le contexte particulier du raisonnement à partir de l’expérience tracée (RàPET). Le RàPET est un paradigme de raisonnement dans lequel les sources de connaissances principales sont des objets numériques appelés traces d’interaction modélisées. Les traces d’interaction modélisées s’avèrent particulièrement adaptées à la fois pour collecter facilement des expériences et pour accompagner la remobilisation de ces expériences dans un processus d’ingénierie des connaissances. Les traces d’interaction modélisées possèdent en effet les bonnes propriétés que l’on attend pour la représentation des connaissances : souples, riches, expressives et calculables. Dans cet article, nous mettons en lumière les différentes problématiques d’ingénierie des connaissances soulevées par l’utilisation des traces comme sources de connaissances. Pour cela, nous définissons les différents concepts sur lesquels s’appuie le raisonnement à partir de l’expérience tracée et nous discutons du potentiel de ce mode de raisonnement, des défis qu’il soulève, et des bénéfices attendus.


ABSTRACT
We focus on dynamic knowledge engineering in the particular context of Trace-Based Reasoning (TBR). Trace-Bases Reasoning is a reasoning paradigm in which the main knowledge sources are digital objects called modeled interaction traces. Modeled interaction traces prove to be very suitable both for easily collecting experiences and for reusing these experiences within a dynamic knowledge engineering process. Modeled interaction traces indeed have good properties for representing knowledge. They are easy to manipulate, they are rich and expressive, and they are computable. In this article, we highlight the different knowledge engineering issues arising from the use of modeled interaction traces as sources of knowledge. We define the concepts on which Trace-Based Reasoning relies, and we discuss the potential of this reasoning paradim, the challenges it raises, and the expected benefits.


AUTEUR(S)
Amélie CORDIER, Marie LEFEVRE, Pierre-Antoine CHAMPIN, Alain MILLE, Olivier L. GEORGEON, Benoît MATHERN

MOTS-CLÉS
Raisonnement à partir de cas (RàPC), raisonnement à partir de l’expérience tracée (RàPET), ingénierie de la dynamique des connaissances.

KEYWORDS
Case-Based Reasoning (CBR), Trace-Based Reasoning (TBR), Dynamic Knowledge Engineering.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,7 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier