ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 30/5 - 2016  - pp.507-508
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Organisée chaque année depuis 1997 sous l’égide du Groupe de recherche en acquisition des connaissances (GRACQ) puis du collège Ingénierie des connaissances de l’Association française pour l’intelligence artificielle (AFIA), les journées francophones d’ingénierie des connaissances (IC) constituent un lieu d’échanges et de réflexions de la communauté francophone académique et industrielle sur les concepts, méthodes et techniques permettant de modéliser et d’acquérir les connaissances dans des domaines peu ou pas formalisés.

Ces concepts, méthodes et techniques progressent au rythme de l’évolution des usages et des technologies. Les technologies de l’information et de la communication, le web des données, le web social ont ainsi engendré des mutations des pratiques individuelles et collectives. Aujourd’hui, plus que jamais, de nombreuses données, informations, sources de connaissances sont produites. Il est donc naturel de s’interroger sur leur exploitation (représentation, interprétation, gestion, diffusion, partage, visualisation, etc.) et sur les outils, méthodes, modèles, standards permettant leurs traitements.

Ce numéro de la Revue d’intelligence artificielle rassemble cinq contributions sélectionnées à partir des meilleurs articles acceptés lors des éditions 2014 et 2015 des journées francophones d’ingénierie des connaissances. Ces articles ont été actualisés et étendus avant d’être évalués par les membres du comité de lecture de ce numéro spécial. Ces cinq articles décrivent des travaux relevant spécifiquement de l’extraction, la formalisation et la visualisation de connaissances au sein de la communauté de recherche en ingénierie des connaissances. Ces trois aspects sont étroitement liés : il ne peut y avoir visualisation de connaissances sans formalisation de ces connaissances et une façon d’acquérir les connaissances à formaliser est de les extraire automatiquement à partir de leurs sources de production originales.



AUTEUR(S)
Marie-Hélène ABEL, Catherine FARON-ZUCKER

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (97 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier