ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
« Intelligence Artificielle et Agriculture Numérique »
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 31/6 - 2017  - pp.649-679  - doi:10.3166/ria.31.649-679
TITRE
Processus, événements et couplages temporels et causaux

TITLE
Processes, events and temporal and causal couplings

RÉSUMÉ
L’ontologie des entités dont on dit qu’elles « surviennent » – processus, événements et états – a connu ces vingt dernières années des développements importants. Plusieurs auteurs ont notamment renouvelé l’ontologie des processus, rapprochant ces derniers des objets dans leur façon d’endurer dans le temps dans leur entièreté et faisant ainsi d’eux des continuants dynamiques. Dans le même temps, ce geste renouvelle les questions concernant la nature des événements. Dans cet article, nous proposons une ontologie des événements les assimilant à des objets de pensée, c’est-à-dire les situant en dehors du monde physique. Notre conception des événements est qu’ils ne sont pas dans la sphère énergie-causale du monde physique mais qu’il s’agit de construits cognitifs dont la fonction principale pour des sujets est de rendre compte de l’histoire du monde physique. Nous présentons dans l’article deux apports de cette ontologie. Un premier apport est une nouvelle caractérisation de la notion de « survenue » des événements, qui la distingue de leur existence pour l’assimiler à une réalisation dans le monde physique. Un second apport est de permettre de rendre compte des couplages temporels et causaux entre événements et processus physiques, qui caractérisent les activités humaines, notamment des interactions sociales.


ABSTRACT
The ontology of entities which ‘occur’ - processes, events and states - has experienced these last twenty years important developments. Several authors renewed the ontology of processes, bringing them closer to objects in their way to endure in time in their entirety and thus making them dynamic continuants. At the same time, this gesture renews questions about the nature of events. In this article, we propose an ontology of events assimilating them to objects of thought, i.e. locating them outside the physical world. Our conception of events is that they are not in the causal-energy sphere of the physical world, but that they are cognitive constructions whose main function for subjects is to report on the history of the physical world. In the paper, we present two contributions of this ontology. A first contribution is a new characterization of the notion of ‘occurrence’ of events, which distinguishes it from their ‘existence’ to liken it to a realization in the physical world. A second contribution is to allow to account for temporal and causal couplings between events and physical processes, which characterize human activities, including social interactions.


AUTEUR(S)
Gilles KASSEL

MOTS-CLÉS
ontologie des processus, ontologie des événements, ontologie appliquée.

KEYWORDS
process ontology, events ontology, applied ontology.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (554 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier