ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
« Intelligence Artificielle et Agriculture Numérique »
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
Nouvel éditeur en 2019
 

 ARTICLE VOL 32/2 - 2018  - pp.139-140
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Nourri de pluridisciplinarité, le paradigme multi-agent fournit un cadre conceptuel pour l’étude et la conception de systèmes dont la dynamique globale est le fruit d’entités autonomes – les agents – qui interagissent dans un environnement commun. Depuis 1993, les Journées francophones sur les systèmes multi-agents (JFSMA) réunissent chaque année, trois jours durant, des chercheurs qui étudient, utilisent et font évoluer ce paradigme pour adresser des problématiques issues de domaines liés à l’informatique (intelligence et vie artificielle, génie logiciel, robotique collective, etc.) et aux sciences humaines et naturelles (économie, sociologie, éthologie, etc.). Les JFSMA constituent ainsi un rendez-vous scientifique privilégié, placé sous le signe de l’échange et de l’ouverture. Les précédentes éditions des JFSMA se sont tenues à Toulouse (1993), Grenoble (1994), Chambéry (1995), Port-Camargue (1996), Nice (1997), Nancy (1998), l’Ile de la Réunion (1999), Saint-Etienne (2000), Montréal (2001), Lille (2002), Hammamet (2003), Paris (2004), Calais (2005), Annecy (2006), Carcassonne (2007), Brest (2008), Lyon (2009), Mahdia (2010), Valenciennes (2011), Honfleur (2012), Lille (plate-forme IA, 2013), Loriol-sur-Drôme (2014), Rennes (plate-forme IA, 2015) et Saint Martin du Vivier – Rouen (2016). Cet ouvrage propose une sélection des contributions les plus représentatives de la vingt-cinquième édition des journées francophones sur les systèmes multi-agents (JFSMA) qui s’est tenue à Caen du 4 au 6 juillet 2017 au sein de la plateforme intelligence artificielle 2017.

Les articles sélectionnés pour ce numéro spécial ont été regroupés selon trois grands thèmes de recherche, qui montrent la diversité des thématiques abordées lors du congrès : théorie des jeux computationnelle, simulation à base d’agents, coopération et coordination décentralisée.

La théorie des jeux, coopératifs ou non, offre un cadre conceptuel permettant d’étudier les interactions stratégiques entre agents. Il est intéressant de constater que les deux articles proposés dans cet ouvrage abordent le domaine de manière radicalement différente. Le premier étudie empiriquement la viabilité de stratégies avec mémoire dans le cadre du dilemme du prisonnier, un jeu compétitif s’il en est. Le second propose une nouvelle classe de jeux hédoniques, qui est un jeu coopératif, et en étudie formellement les propriétés.

Un verrou central en simulation à base d’agents est celui de l’accès aux données et de la représentativité. Il est abordé ici dans le contexte original de la simulation de l’activité humaine. Des enquêtes sur la vie quotidienne fournissent des données statistiques décrivant cette activité à un niveau macroscopique. La simulation multi- agent permet de coupler ces modèles agrégés à une représentation au niveau microscopique de l’activité autonome des individus.

Les articles du thème « coopération et coordination décentralisée » concernent tous deux la régulation du trafic, le premier sous l’angle de l’allocation de ressources, le second sous l’angle de la régulation des flux. Dans le premier article, il s’agit d’étudier l’impact de la décentralisation sur l’allocation : différents modèles et infrastructures de communication sont étudiés et comparés, en termes de qualité de services, de satisfaction client et de gain. Dans le second article, l’accent est mis sur le caractère inconnu et dynamique de l’environnement au sein duquel la régulation doit opérer. Une représentation des états du trafic est construite de manière constructive, par une population d’agents travaillant selon des méthodes d’apprentissage par renforcement.

Enfin, nous remercions chaleureusement les membres du comité de lecture de leur participation et de la qualité du travail de relecture et d’évaluation qu’ils ont fourni pendant l’ensemble du processus de sélection. Merci enfin à l’ensemble des auteurs qui ont permis la réalisation de cet ouvrage, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont participé à cette édition.



AUTEUR(S)
Grégory BONNET, Catherine GARBAY

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (78 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier