ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 16/4-5 - 2002  - pp.419-442  - doi:10.3166/ria.16.419-442
TITLE
Complexity paradigm as a framework for the study of cooperative systems

RÉSUMÉ
L'objectif de cet article est de montrer que l'étude des systèmes socio-techniques complexes peut bénéficier des concepts développés dans le cadre de la théorie de la complexité. Nous défendons l'idée que les processus cognitifs liés à la coopération relèvent à la fois de mécanismes émergents (donc adaptés à la modélisation de type systèmes distribués) et de mécanismes plus classiques relevant de modèles plus déterministes. Dans un premier temps nous ferons un bref historique de l'histoire des systèmes complexes (théorie des systèmes non linéaires et des systèmes distribués) puis nous montrerons comment ces concepts peuvent avantageusement s'appliquer à la modélisation de systèmes sociotechniques complexes. Nous prendrons comme exemple celui de la conception d'un service d'urgence médicale.


ABSTRACT
The aim of this paper is to support the idea that the study of complex cooperative systems needs a new conceptual and methodological framework in order to be understood and ultimately reorganised for better efficiency. For this purpose, we will stress the fact that the complexity paradigm is a good framework if combined with a classical analytic (or structural) approach. In the first section, we will trace the historical steps of the theories of complex systems (mainly non linear and distributed system theories). We will show how the non linear approach of complexity was conceptually fundamental to switch from the classical to the actual distributed and multi-agent paradigm. Unfortunately, due to its relatedness to the physical domain, non linear theories have seldom been used to address social science problems. Then, we will see how the theory of distributed agents took the relay of the theory of non linear systems in order to model the dynamics of complex socio-organisational settings. We will then stress the role of this new approach as a deep renewal in the field of social sciences.


AUTEUR(S)
Bernard PAVARD

MOTS-CLÉS
complexité, coopération, systèmes distribués, auto organisation, cognition collective.

KEYWORDS
complexity, cooperation, distribited systems, self organisation, shared cognition.

CITATIONS
ria.revuesonline.com/revues/30/citation/4146.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (323 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier