ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 16/4-5 - 2002  - pp.545-559  - doi:10.3166/ria.16.545-559
TITLE
On the role of multi-dimensional models in man-machine cooperation

RÉSUMÉ
La coopération entre agents, quelle que soit leur nature, ne peut s'établir que si ceux-ci disposent d'un ensemble de représentations. En fonction de ses capacités de perception et de raisonnement, chacun d'eux construit une représentation plus ou moins riche de la situation dans laquelle il coopère. Les décisions qu'il prend dépendent en grande partie de ces représentations. On montre comment la perception, le raisonnement et l'action sont liés dans le cadre général de l'activité coopérative. Pour cela, on observe la relation entre l'activité coopérative et l'activité individuelle. Ensuite, on examine le cas particulier de la coopération homme/machine comme cas particulier de la coopération entre agents, pour lequel la machine doit être dotée de représentations adaptées et doit permettre à l'utilisateur de construire des représentations performantes. La modélisation pour la conception des systèmes à base de connaissances apporte une base de représentation essentiellement conceptuelle. Deux points de vue doivent en effet cohabiter dans les systèmes coopératifs ; celui de l'organisation dans laquelle intervient la coopération et celui de l'utilisateur qui coopère avec le système pour réaliser une tâche. Outre le modèle conceptuel de l'application, on trouvera donc dans les systèmes coopératifs un modèle de coopération (point de vue de l'organisation) et un modèle d'utilisateur.


ABSTRACT
Cooperation between agents, whatever their nature may be, requires a set of representations to be implemented. According to its own capacity in perceiving and possibly reasoning, each agent constructs a more or less rich representation of the situation in which he or she is led to cooperate. The decisions he makes strongly depend on the quality of this representation. It is shown how perception, reasoning and action are dependent within the general framework of the cooperative activity. For that, we observe the relation between the co-operative activity and the individual one. Then, we examine the case of the man/machine co-operation seen as particular case of the co-operation between agents, for which the machine must be equipped with adapted representations and must make it possible to the user to build powerful representations. Modelling for the design of knowledge based systems brings a base of primarily conceptual representation. Two points of view must indeed cohabit in co-operative systems; that of the organization in which the co-operation intervenes and that of the user who cooperates with the system to carry out a task. In addition to the conceptual model of the application, we will thus find in the co-operative systems a model of co-operation (point of view of the organization) and a model of user.


AUTEUR(S)
Jean-Luc SOUBIE

MOTS-CLÉS
modélisation conceptuelle, représentations, système coopératif.

KEYWORDS
Conceptual modelling, representations, cooperative systems.

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (162 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier