ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Masses de données hétérogènes
En savoir plus >>
Autres revues >>

Revue d'Intelligence Artificielle

0992-499X
Revue des Sciences et Technologies de l'Information
 

 ARTICLE VOL 20/1 - 2006  - pp.7-30
TITRE
GACS : une approche ascendante pour la coordination spatiale

TITLE
GACS: a bottom-up approach to the spatial coordination of agents

RÉSUMÉ
La mise au point de mécanismes de coordination spatiale pour des agents évoluant dans des univers continus et dynamiques est un problème difficile. Alors que la démarche descendante ne parvient pas à appliquer sa méthode de décomposition de façon satisfaisante sur cette classe de problèmes, l'approche ascendante obtient des résultats plus convaincants, mais elle implique souvent de fastidieux réglages manuels qui posent des problèmes de passage à l'échelle. Notre démarche pour traiter cette difficulté consiste à adjoindre à un formalisme de coordination spatiale ascendante un algorithme évolutionniste multicritère dédié à ce type de problèmes. Nous montrons sur un problème de coordination spatiale traité précédemment par Balch et Hybinette que les solutions obtenues avec notre plate-forme, GACS, sont comparables à celles obtenues par ces auteurs, malgré un investissement moindre de la part du concepteur. De plus, les solutions compétitives obtenues avec GACS sont plus simples que celles proposées par Balch et Hybinette, ce qui nous permet de conclure à la supériorité de notre approche.


ABSTRACT
The design of spatial coordination mechanisms for dynamical and continuous multiagent setting is a difficult challenge. While the top-down decomposition approach is inefficient on such problems, the bottom-up approach is more promising, but requires a tedious manual parameter tuning which raises scaling-up issues. Our own approach consists in replacing the manual tuning by a specially designed multicriteria evolutionary algorithm devoted to the tuning of our spatial coordination formalism. In this paper, through a quantitative comparison on a complex spatial coordination problem treated previously by Balch and Hybinette, we show that our system, GACS, finds a population of solutions as efficient as this predecessor though our approach requires less involvement from the designers and can find simpler solutions.


AUTEUR(S)
Fabien FLACHER, Olivier SIGAUD

MOTS-CLÉS
coordination spatiale, algorithmes évolutionnistes multicritères, adaptation.

KEYWORDS
spatial coordination, multicriteria evolutionary algorithm, adaptation.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (199 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier